AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Devant la muraille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Atlance
Chevalier de Genma - Admin
Chevalier de Genma - Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 751
Age : 25
rôle dans le JDR : Admin et chevalier de Genma
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Devant la muraille   Dim 15 Avr 2012 - 18:47

Le noir, la peur, la douleur.... Trois choses qu'Atlance ressentait dans un même moment, en plus que l'incompréhension. Il ouvrit lentement les yeux. Il était étendu sur le dos, sur le sol. Les nuages volait au dessus de lui, des nuages gris comme s'il s'apprêtait à avoir un gros orage. Finalement, il finit par se redresser. La poussière qui s'était accumulée sur sa cuirasse tomba sur le sol. Il ne comprenait pas où il était, ni se qu'il s'était passé. Cela devait faire longtemps qu'il était étendu à cet endroit, car ses yeux avaient de la difficultés à s'acclimater à la lumière du jour et ses muscles le faisaient atrocement souffrir. Il se mit en position assise et mis ses mains sur ses yeux. Finalement, il les rouvrit et se mit à regarder au tour de lui...

"Je suis certainement dans un cauchemar, c'est impossible...."

Pensa-t-il avec énervement. Il se mit à regarder frénétiquement au tour de lui, respirant de plus en plus rapidement. Les visages de ses frères d'armes gisaient près de lui, inertes. C'est à ce moment qu'une image lui revint à l'esprit. Il revit les corps de ses frères tomber au près de lui, lors d'un énorme combat contre leurs plus grand ennemis; les hommes-serpents. Il se revit alors s'acharner contre ses ennemis, sans réel succès, jusqu'à plus rien, un trou noir... Il se releva, en sursaut, courant dans tous les sens, regardant à ses pieds pour essayer de voir si quelqu'un était toujours vivant. Les larmes lui montaient aux yeux, car il s'apercevaient à quel point il y avait de décès. Il tomba à genoux, prenant un des chevaliers par les épaules en le secouant et en criant son nom sans succès. Il laissa le corps tomber au sol, les yeux complètement vide et le teint livide. Dans un souffle, lâcha un cris laissant paraître tout les désespoirs que cette perte représentait à ses yeux...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurifey
Chevalier de la deuxième génération
avatar

Féminin
Nombre de messages : 886
Age : 23
rôle dans le JDR : Chevalier
Localisation : trouvez là vous le saurez
Loisirs : bah, faire ce qu'elle veut faire.
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: Devant la muraille   Dim 15 Avr 2012 - 19:15

Comment elle était tombée ? Ça, Laurifey en avait aucune idée. elle prit un long, très long moment avant d'avoir une mince idée de ce qu'elle faisait ici. Les seuls indices qu'elle avait pour l'instant c'était les multiples blessures qu'elle avait, mais elle décida de s'en occuper un peu. Elle tenta de lever le bras, mais sentant une douleur aiguë à cette endroit elle abandonna. Elle avait aucune force. Elle se sentait faible. C'était la première fois que sa lui arrivait... D'habitude quand elle était blessée il y avait toujours quelqu'un dans le coin pour lui donner un petit coup de mains. Ce fut avec difficulté qu'elle réussit à lever un peu la tête pour tenter de voir les dommages qu'elle avait sur le corps. Laurifey avait tellement mal partout qu'elle n'arrivait pas à savoir où était ses blessures les plus importante.

Son bras.... En fait, son épaule était complètement ensanglanté. La jolie elfe soupira de soulagement en voyant qu'au moins le sang avait cessé de couler. Dans sa main se tenait toujours son épée et dans l'autre une flèche. Un peu partout, ses vêtements étaient découpées, comme si on avait voulu lui enlever ses vêtements avec une épée. Ses jambes étaient douloureuses et il y avait de multiples coupures. En bref, elle était dans un mauvais état.

Autour d'elle... Il y avait d'autres personnes couchés sur le sol sale et foncé à cause de tout ce sang. Pourquoi... Pourquoi personne ne bougeait ? Il ... Il ne pouvait pas tous être mort ? Non ? Non ! Bien sûr que non ! C'était totalement impossible ! Un carnage comme ça, ça ne se faisait pas ! Les larmes aux yeux la jeune femme tenta de se lever et ce fut avec la plus grande des difficultés qu'elle y arriva. Elle n'arrivait pas à voir autour d'elle... Il y avait seulement une masse accroupie qui lança un long cri. Elle en sursauta... L'Elfe avait aucune idée de qu'il s'agissait. Mais...Elle devait faire quelque chose, elle voulait qu'il sache qu'elle était là... En vie... Parce que les autres semblaient...


- A.... Aidez-moi.... S'il vous plaît... je... Je suis là...

Sa voix était seulement un murmure qui avait dû se perdre dans le vent. Elle espérait que la masse avait entendu, qu'elle viendrait vers elle... Peut-être qu'elle devrait bouger... Elle se leva péniblement, s'aidant un peu avec son arc, tenant sa blessure avec son autre main. Elle sentait un courant d'air passer sur sa nuque. Elle n'y fit pas attention, elle continua sa marche vers la personne, vers la masse accroupie qu'elle voyait plus loin, en faisant de son mieux, sa remarquer que sa longue chevelure rousse était coupée, que ses cheveux ne virevoltaient plus dans le vent comme autrefois, son seul objectif était d'aller voir l'autre personne pour l'instant et c'est avec lenteur qu'elle y arriva.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erika
Homme-Serpent
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1626
Age : 24
rôle dans le JDR : Hein? Pouvez-vous répéter?
Localisation : Jcomprends toujours pas la question
Loisirs : Ah ok!! Je préfère les poichiches...La salade j\'aime pas trop vous comprenez!
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Devant la muraille   Dim 15 Avr 2012 - 19:28

Un silement. Un long silement sur la même note et qui ne s'arrêtait jamais. C'était tout ce que la guerrière entendait. Le noir enveloppait ce son agaçant et Erika se sentait comme si elle flottait dans le vide, sans corps. Elle n'arrivait même pas à émettre une pensée cohérente. Le temps lui semblait indéfini autant qu'elle avait l'impression dans ressentir chaque seconde. C'est alors qu'une voix perça à travers l'épais brouillard de ses pensées. Elle connaissait cette voix, elle savait qu'elle lui rappelait de beaux souvenirs, mais lesquels?

La curiosité légendaire d'Erika lui força à ouvrir les yeux. Un œil d'abord, puis l'autre. Son regard bleu profond fût ébloui par la lumière ambiante, bien que le temps était plutôt maussade et les nuages gris. C'est alors que la guerrière fit le rapprochement entre la voix entendue et le visage qui allait avec... C'était Atlance! Mais qu'était-il donc arriver? Cela, elle ne s'en souvenait plus. Mais ce qu'elle savait, c'était qu'une tonne de morts jonchaient le sol. Mais elle, qu'avait-elle? Pouvait-elle se lever? Erika bougea un à un ses membres et se rendit compte qu'elle avait de multiples plaies superficielles et une blessure un peu plus grave au niveau du ventre. Elle avait perdu beaucoup de sang, mais notre guerrière avait déjà vu bien pire. Elle se dit donc qu'elle pouvait se lever en toute sécurité pour se diriger vers la voix d'Atlance. Cela lui prit cinq minutes, ou peut-être plus, pour parvenir à se mettre sur ses pieds sans tomber dans les pommes. Quand elle fût suffisamment stable, elle se rendit vers Atlance et le trouva. Elle se laissa tomber près de lui, à genoux. Erika posa une main sur le bras du chevalier et n'osa dire quelque chose. La peine de l'homme était trop énorme pour les mots. Erika craignait de l'empirer avec des mots mal placés. Elle se dit que le mieux était de montrer qu'elle était là, vivante.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atlance
Chevalier de Genma - Admin
Chevalier de Genma - Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 751
Age : 25
rôle dans le JDR : Admin et chevalier de Genma
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Devant la muraille   Dim 15 Avr 2012 - 19:41

Atlance ne comprenait pas ce qu'il se passait. Il regardait le chevalier qui était étendu à ses pieds, sans mots, jusqu'à ce que sa vue soit embrouillé par les larmes. Il fermit les yeux et pris une grande respiration. Lorsqu'il rouvrit enfin les yeux, il vit une jeune femme accroupit devant lui. Elle ne parlait pas, lui non plus. Seul leur regard se croisait. Il la reconnaissait, Érika... Celle avec qui il avait vécu tant de choses... Puis, il entendit des pas à sa droite, il se retourna et vit le visage d'une femme, des cheveux couleur du feu voler au vent et la cuirasse des chevalier de Genma. Il se releva de peine et de misère, se dirigeant vers la chevalière et la pris dans ses bras. C'était une des chevalières faisant parties de la deuxième génération, il l'avait vu grandir et évolué, et... elle était la, vivante... Il l'aida à se rendre près d'Érika. Même s'il avait été très proche de cette femme, il avait une légère rancœur, car il ignorait qu'elle rôle elle avait eu dans cette bataille et combien de ses frères elle avait éliminé. Il lui jeta un coup d'oeil puis se retourna vers Laurifey.

-Laurifey.... Comment te sens-tu?

Demanda-t-il d'une voix rauque, presque inaudible.

"Pardonne-moi Érika... Mais je ne puis te faire confiance en cet instant...."

Pensa-t-il, les yeux rivé dans ceux de Laurifey.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurifey
Chevalier de la deuxième génération
avatar

Féminin
Nombre de messages : 886
Age : 23
rôle dans le JDR : Chevalier
Localisation : trouvez là vous le saurez
Loisirs : bah, faire ce qu'elle veut faire.
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: Devant la muraille   Dim 15 Avr 2012 - 20:02

Non mais quoi lui répondre ? Qu'elle allait très mal ? Qu'elle souffrait ? Qu'elle voulait seulement retourner chez elle ? Ou encore elle aurait préféré son amour au paradis plutôt que d'être toujours ici ? Vivante, même si elle ignorait si les autres personnes qu'elle chérissaient tant dans cet ordre allaient toujours bien .... La question fût : « Mais qu'est-ce que j'y répond » Elle prit un long moment avant que des mots sortent de sa bouche.

- Je.... Je vais bien... Je crois....

Elle n'était plus certaine de rien présentement. Elle, elle devait savoir comment lui il allait.

- Et toi ? Tu vas bien ? Tu .. Tu n'es pas blessé ? Parce que sinon.. Je peux toujours faire quelque chose pour toi...

Elle eut un léger étourdissement et s'appuya avec son arc. Laurifey ignorait comment mais s'il avait quelque chose, elle le guérirait. La jeune femme baissa son regard et vit la femme bleue. Elle semblait plutôt mal en point. Elle ne savait pas qui elle était mais vu qu'elle ne faisait rien de mal, elle ignorait de quel côté elle était... Même si Laurifey avait de vague souvenir qu'elle avait été un jour avec les hommes-serpents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atlance
Chevalier de Genma - Admin
Chevalier de Genma - Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 751
Age : 25
rôle dans le JDR : Admin et chevalier de Genma
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Devant la muraille   Dim 15 Avr 2012 - 20:20

Atlance regarda Laurifey sans vraiment prendre en considération le fait qu'elle lui disait qu'elle se sentait bien. Il voyait qu'elle ne l'était pas, elle avait de la difficulté à rester debout... Il ignora également le fait qu'elle voulait savoir comment il allait. Il se sentait bien. Ou c'était peut-être plus l'adrénaline qui faisait toujours effet... En réalité, il était tellement déboussolé qu'il n'avait même pas prit la peine de voir s'il était blessé. Il vit alors l'épaule de sa jeune amie.

-Laurifey... Ton bras...

Fit-il en fronssant les sourcils. Il déchira un morceau de sa tunique et la déposa sur l'épaule de la chevalière en effectuant une légère pression, il ne voulait pas lui faire mal... Il clignait fréquemment des yeux, il avait de la difficulté à les garder ouverts... Le visage de Laurifey se dédoublait et revenait un et entier, puis se dédoublait encore. Il fit un sourir en coin à la jeune femme, cherchant à lui cacher son malaise.


-Tu vas voir, sa va aller... Sa va aller je te le promet....


Il commençait à déliré, il avait la tête qui tournait. Il s'accroupit au sol, à bout de force.


-Je ne comprends plus ce qui se passe...


Fit-il en regardant au tour de lui.


-Je ne comprends pas...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurifey
Chevalier de la deuxième génération
avatar

Féminin
Nombre de messages : 886
Age : 23
rôle dans le JDR : Chevalier
Localisation : trouvez là vous le saurez
Loisirs : bah, faire ce qu'elle veut faire.
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: Devant la muraille   Dim 15 Avr 2012 - 20:44

Laurifey était presque rassurée de voir qu'il n'allait pas super bien lui non plus. Non mais en voyant le malheur des autres, on se rassurait... Un peu. La seule chose qu'elle put faire pour lui, ce fut de poser sa main sur son épaule, lui envoyant le peu d'énergie qu'elle avait, tentant de le soigner un peu, même si elle avait aucune idée du mal qu'il avait.

Elle n'aurait pas dû. Mais c'était à cause de son coeur, son grand coeur. Elle sentit ses genoux fléchir et ce fut à son tour de tomber à genou. Elle le regarda un moment. Elle devait vraiment le lui dire ?


- C'est... C'est la bataille... Ça les... a tous tués... tous.... murmura-t-elle faiblement. Elle n'arrivait pas à parler plus fort.

Elle serra le morceau de tissus qui était sur sa blessure, les larmes remontants. Elle ne voulait pas pleurer, mais c'était plus fort qu'elle...


- Pourquoi... Pourquoi ? Pourquoi tant de guerre... de blessés, de morts ? Pourquoi... ses derniers mots s'envolèrent avec la brise. Elle avait honte d'elle... Pourquoi se battaient-ils ? Ils ne pouvait pas arrêter ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atlance
Chevalier de Genma - Admin
Chevalier de Genma - Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 751
Age : 25
rôle dans le JDR : Admin et chevalier de Genma
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Devant la muraille   Dim 15 Avr 2012 - 21:09

Atlance se sentit légèrement revigourer, mais à peine puisque Laurifey n'avait pas beaucoup d'énergie à lui transmettre.

-Tu n'aurais pas dû faire cela... Tu aurait dû... Garder cette énergie pour toi....

Murmura-t-il en même temps que sa jeune amie tombait à genoux devant lui. Lorsqu'elle se mit à pleurer, il la serra dans ses bras pour essayer de la calmer. Il se dit alors que s'était étrange que certains évènement tragique pouvait rapprocher les gens. Elle était sa soeur d'armes, ils s'étaient toujours côtoyé, mais sans jamais vraiment se parler, et ils étaient là, en plein milieu d'un champ de bataille, serrez l'un contre l'autre essayant de se rassurer mutuellement, mais sans vraiment de succès. Puis il l'a prit par les épaules et l'éloigna légèrement de lui. Il voulait se lever pour aller voir s'il n'y avait pas d'autre survivant, mais il s'en sentait incapable.

"Qu'allons-nous faire... Allons nous tous mourir ici car nous ne pouvons pas avoir accès à des soins immédiatement?"

La santé de Laurifey et d'Érika l'inquiétait... Il se mit à chercher aux alentours voir s'il ne verrait pas quelqu,un qui pourrait leur venir en aide... Mais rien...



_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erika
Homme-Serpent
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1626
Age : 24
rôle dans le JDR : Hein? Pouvez-vous répéter?
Localisation : Jcomprends toujours pas la question
Loisirs : Ah ok!! Je préfère les poichiches...La salade j\'aime pas trop vous comprenez!
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Devant la muraille   Dim 15 Avr 2012 - 21:44

Erika croisa ses jambes en tailleur et évalua la jeune Laurifey du regard. Elle l'avait déjà vu quelque part, mais où? Enfin, cette question semblait bien superflue en ce moment, mais il y avait toujours des questions inutiles de stratégie dans la tête de la guerrière... Mauvaise habitude, ou survie. Étant donné qu'Atlance semblait ne pas vouloir lui parler, et que la jeune fille ne la connaissait même pas, Erika se demanda un moment si elle devait leur venir en aide. C'est que la guerrière avait toujours eut des pouvoirs plus forts que la moyenne et même si elle était blessée, elle ne l'était pas autant que ses compagnons.

Erika passa son regard sur les blessures d'Atlance, puis sur celles de Laurifey. Elle se dit que si elle voulait être considérée comme une amie par ces deux-là, elle devrait peut-être les aider... Mais en même temps, en avait-elle réellement besoin? Habituellement, elle arrivait toujours à survivre toute seule. Mais bon, Atlance avait toujours été son petit protégé et cela ne changerait jamais. Elle ignorait pourquoi elle avait autant d'affection pour le blond chevalier et Erika ne se posait pas la question non plus. Les émotions n'étaient pas de son domaine.

La guerrière posa donc sa paume de main sur l'épaule de Laurifey, sans la lâcher du regard. Erika avait un regard dur, glacé, mais également qui semblait vouloir dire que la guerrière ne voulait aucun mal à la jeune Laurifey. Erika lui transmis un peu de son énergie, assez pour que Laurifey se sente mieux. Puis, elle posa sa paume sur le bras d'Atlance et lui transmit à son tour de l'énergie. La guerrière avait la tête qui tournait légèrement et elle n'osait pas regarder la plaie à son ventre. Mais elle avait toujours survécu et c'est ce qu'elle continuerait à faire, sans jamais montrer ses faiblesses.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurifey
Chevalier de la deuxième génération
avatar

Féminin
Nombre de messages : 886
Age : 23
rôle dans le JDR : Chevalier
Localisation : trouvez là vous le saurez
Loisirs : bah, faire ce qu'elle veut faire.
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: Devant la muraille   Dim 15 Avr 2012 - 21:59

Pourquoi cette main ? Sur sa blessure ? Elle regarda la femme devant elle. Elle qui la regarde de façon intense, d'un regard qu'il l,aurait fait reculer au départ. Pourquoi Laurifey ne s'était pas éloignée ? Elle en avait aucune idée. Mais le peu d'énergie qu'elle reçut lui fit du bien. Elle se sentait enfin un peu mieux, la première fois depuis qu'elle avait ouvert les yeux. Elle ne savait quoi dire à cette... Créature bleue... Sinon ces petits mots simples.

- Merci... Vous... n'auriez pas dû....

Ils devaient faire absolument quelque chose, ils devaient sortir d'ici.... Ils ne pourraient pas rester sur ce champ de bataille indéfiniment.

- Nous... devrions nous mettre à l'abris... Chercher des personnes qui, comme nous, on survécu... Nous devons faire quelque chose.

L'elfe était forte, elle savait qu'ils ne devraient pas s'abattre sur leur sort. Il fallait bouger, se réjouir des personnes qu'ils trouveraient. Il fallait vivre et se reposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erika
Homme-Serpent
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1626
Age : 24
rôle dans le JDR : Hein? Pouvez-vous répéter?
Localisation : Jcomprends toujours pas la question
Loisirs : Ah ok!! Je préfère les poichiches...La salade j\'aime pas trop vous comprenez!
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Devant la muraille   Dim 15 Avr 2012 - 22:09

Erika balaya d'une geste de la main les remerciements de Laurifey : elle détestait ce genre de choses. Mais les paroles que la chevalière prononça ensuite attira son attention. La guerrière acquiesça alors et dit :

-Oui, rentrons à l'intérieur de vos murs, si vous voulez bien de moi à cet endroit. Il vous reste assurément des maisons et des vivres. Cela nous fera assurément du bien. Soigner nos blessures aussi serait plus qu'important.

Erika essaya alors de se lever, mais la tête lui tourna, alors elle se rassit et prit une discrète respiration avant de retenter le coup. Cela fonctionna et elle réussissait à se tenir debout de manière presque normale. La femme bleu était quand même assez fière d'elle, étant donné qu'elle était capable de cacher sa fatigue physique, c'est tout ce qui lui importait. Pour ce qui était des morts sur la plaine, elle ne s'arrêtait même pas à penser ce qu'elle éprouvait face à cela. C'était inutile.

-Êtes-vous capable de vous lever?, demanda t'elle à Laurifey et Atlance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midryelle
Chevalier de la deuxième génération
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 23
rôle dans le JDR : ex-Chevalier, nouvelle épouse de Fabian, maman de deux enfants et O.O nouvelle reine de Rigel
Localisation : plus à Rigel qu'ailleur maintenant
Loisirs : VIVRE!!! ... élever ses enfants et... bien sur aimer Fabian^^
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: Devant la muraille   Lun 16 Avr 2012 - 18:32

(hj: Salut bande de vous!! J'espère que ça ne vous dérange pas trop que je re-pop soudainement sur ce forum et que je m'incruste =) )

Son épée souillée dans dans une main et la main de sa fille Lya dans l'autre, Midryelle lâcha un grand cri de déserspoir en voyant le corp inerte de son mari et tout près, celui de son fils. À genou, la mère attira sa fille vers elle et l'entoura de ses bras dans l'espoir de lui donner un peu de réconfort. Après cinq minutes à contempler ce sinistre spectacle les larmes aux yeux, Midryelle fit apelle à la première personne qui lui vint en tête, une personne qui lui manquait et qu'elle avait soudainement besoin de revoir, sa fidèle meilleure amie: Laurifey.

Elle envoya un message thélépathique entendue uniquement par Laurifey.

-Lau..Laurifey... je... je... Où es-tu? je.. je vais te rejoindre...je t'en prie.. répond moi....

Au plus profond d'elle, Midryelle sentait que le lien qu'elle aveait avec Laurifey était toujours présent, ce qui lui donnait la faible confirmation qu'elle était toujours en vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurifey
Chevalier de la deuxième génération
avatar

Féminin
Nombre de messages : 886
Age : 23
rôle dans le JDR : Chevalier
Localisation : trouvez là vous le saurez
Loisirs : bah, faire ce qu'elle veut faire.
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: Devant la muraille   Lun 16 Avr 2012 - 19:48

Laurifey n'avait jamais autant espéré entendre un message télépathique venant de quelqu'un. Cette voix... Comment elle aurait pu l'oublié ? Ce n'était pas celle de son défunt mari, mais sa l'équivalait presque. C'était la voix de sa meilleure amie, cette amie qu'elle connaissait depuis toujours ou presque. Midryelle. Malgré la fatigue et tout ce qu'elle ressentait, tout ce qu'elle avait vu et entendu depuis son réveil et même avant, l'Elfe sourit enfin. Et répondit à son amie.

Midryelle... Je suis devant la muraille... Mais... Rejoignons-nous près de la rivière ? D'accord ?

Sans plus attendre la réponse de son amie, elle lança aux autres.

- Je vais vous rejoindre plus tard, si vous voulez, j'ai quelqu'un à aller voir.

Et sans attendre la réponse des autres, Laurifey partit lentement, très lentement vers le lieu de rencontre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atlance
Chevalier de Genma - Admin
Chevalier de Genma - Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 751
Age : 25
rôle dans le JDR : Admin et chevalier de Genma
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Devant la muraille   Jeu 19 Avr 2012 - 10:31

Atlance avait un peu de difficulter à comprendre pourquoi Laurifey était partie aussi soudainement. Peut-être avait-elle reçu le message de quelqu'un... Il se retourna vers Érika qui était déjà debout, forte, comme à son habitude. Atlance se releva en dissimulant du mieu qu'il le pu une grimace de douleur. Il fit un signe affirmatif de la tête à la question d'Érika, à savoir s'ils étaient capable de se lever.

-Allons à l'intérieur, cela ne sert à rien de rester ici indéfiniment...


Fit-il en regardant au tour de lui. Ça allait être un travail des plus laborieux d'incinérer tout ces corps... Ce serait long et extrêmement difficile de constater toute les pertes que cette guerre avait engendré. Il jetta un coup d'oeil à Érika, toujours sur ses gardes... Il faudrait qu'ils aient une conversation à l'intérieur une fois qu'ils iraient mieux.


-Allez, viens..


Il se retourna et marcha difficilement vers le château. Juste avant d'y accèder, il jeta un dernier coup d'oeil à la plaine, chechant un mouvement quleconque du regard. Il ferma les yeux et envoya un message télépathique à tout ses compagnons.

"S'il y a quelqu'un qui entend ce message et que vous êtes en difficulté, répondez nous, nous allons venir à votre aide..."

Il ne savait que faire de plus... Il n'était aucunement en condition pour aller voir chacun des chevaliers, un par un pour voir s'ils étaient vivant, mais en même temps, il se sentait lâche d'entrer à l'intérieur et d'abandonner ceux qui pourrait potentiellement être encore en vie...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atlance
Chevalier de Genma - Admin
Chevalier de Genma - Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 751
Age : 25
rôle dans le JDR : Admin et chevalier de Genma
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Devant la muraille   Dim 22 Avr 2012 - 20:36

Atlance revint finalement sur les lieux qu'il avait quitté depuis quelques minutes à peine. Il s'avança parmi les débris et les corps des soldats. Le soleil commençait à percer le brouillard de la pleine. Le chevalier rejeta sa tête vers l'arrière et prit une grande respiration, ses bras de chaque côtés de son corps. Il rouvrit les yeux pour se mettre à regarder le sol. Il regarda le visage du premier chevalier qui était le plus proche de lui. Il se rappelait l'avoir déjà croisé, mais il ne le connaissait pas personnellement. Il dirigea alors sa main vers lui et avant de mettre le feu à son corps, il murmura : "Sois en paix mon ami... Que les dieux te dirigent vers eux...
Puis, en détournant légèrement son regard, il embrasa le corps et se dirigea vers le second et refit la même routine. Il ne regardait pas Érika, même s'il savait qu'elle était probablement par très loin de lui. Il ne voulait pas lui montrer sa souffrance. Il voulait être fort, comme il l'était avant. Mais son coeur avait depuis longtemps été meurtrit de t'en de cicatrices qu'il avait maintenant du mal à contenir tout ce qu'on esprit ressentait...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eärendil

avatar

Féminin
Nombre de messages : 16
Age : 25
rôle dans le JDR : Mage de Magyar
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: Devant la muraille   Dim 22 Avr 2012 - 21:17

Eärendil arrivait d'un très long voyage qui la séparait de Magyar à Genma. Silencieux et lentement, son cheval des ombres s'approchait du champ de bataille. Elle ignorait qu'elle était l'importance des pertes, mais son roi lui avait ordonné de se rendre à Genma et d'exterminer tout ce qui restait d'homme ou de femme capable de se battre avec une épée ou ayant un quelconque pouvoir. Peut-être même pourrait-elle en profiter pour s'amusez un peu avec ses victimes... Ces pensées la faisait sourire, elle avait bien hâte de voir combien de chevalier avait survécu. Elle avait vu un grand nombre de ses confrères sur la route, quitter le champs de bataille comme des lâches... Elle en avait profiter pour leur rappeler ce que la lâcheté représentait aux yeux du royaume des Hommes-Serpents... Il n'y avait pas de demi-mesure possible... On partait d'un champ de bataille si on était victorieux ou seulement par la mort... C'est ce que son père lui avait enseigné pendant plus de 15 ans. Elle ne partirait jamais d'un combat seulement si sa vie était en réel danger ou si elle avait vaincu tout ce qu'il y avait à vaincre. Elle arriva alors en haut d'une coline, où un légé brouillard régnait. Ce brouillard lui était très pratique, car il lui permettait de regarder dans la pleine sans être aperçu par de quelconques survivant.

Elle ferma les yeux et vit dans son esprit que la plus part des chevaliers étaient soit mort ou agonisant. Certains d'entre eux se portaient quand même bien, et puis, elle ressentit la présence d'une personne qui lui était plutôt familière... Érika... Que faisait-elle en compagnie d'un chevalier? Sans l'attaquer? Les yeux toujours fermés, Eärendil sentait la colère monter en elle. La traître! Elle trahissait son sang, sa race! Il y avait des rumeurs à Magyar, mais jamais elle n'aurait cru qu'elles étaient fondées! Érika avait été élevé comme elle, dans l'horreur des hommes, alors que faisait-elle là! Elle sonda alors son esprit, en dissimulant tout de même à la magicienne son emplacement et qui elle était. Érika ne pourrait que ressentir que quelqu'un lisait dans ses pensées, mais sans pouvoir reconnaître cette personne.

Elle vit que la femme bleue ressentait de l'affection pour l'homme qui était près d'elle. Un air de dégoût se dessina sur le visage de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erika
Homme-Serpent
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1626
Age : 24
rôle dans le JDR : Hein? Pouvez-vous répéter?
Localisation : Jcomprends toujours pas la question
Loisirs : Ah ok!! Je préfère les poichiches...La salade j\'aime pas trop vous comprenez!
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Devant la muraille   Dim 22 Avr 2012 - 21:50

Erika avait suivit Atlance devant la muraille, à l'endroit du carnage. La guerrière avait bien remarqué à quel point il était difficile pour le chevalier d'inhumer ses défunts compagnons, c'est bien pour cela d'ailleurs qu'elle lui avait proposée de le faire par elle-même, toute seule. Mais Atlance avait tenu à le faire et Erika le respectait pour cela. Elle se rendit même compte qu'il faisait de son mieux pour cacher ses émotions. Erika se dit qu'à force de tenter de le faire, peut-être deviendrait-il meilleur!

Donc, la femme bleue brûlait tout bonnement des corps morts en tentant de parraître la plus respectueuse possible, bien que cela ne l'atteigne point. Mais elle se disait qu'Atlance pourrait être très blessé s'il voyait le peu d'importance qu'elle accordait au fait de brûler des personnes déjà mortes. Soudainement, Erika sentit une présence dans sa tête. Elle arrêta immédiatement de bouger, en position d'attaque et ferma sson esprit à toute intrusion. Il était vrai qu'elle avait été des plus imprudentes de laisser son esprit ainsi à découvert. Erika ignorait qui était l'intrus, mais ce qu'elle savait, c'est qu'il connaissait assez de techniques de magie pour lui cacher son identité. Des flammes bleues apparûrent dans les paumes des mains d'Erika et ses yeux semblèrent tout à coup noyés dans le bleu de ses iris, comme si ceux-ci s'étendaient hors de leur position originelle. La guerrière fit signe à Atlance d'arrêter ce qu'il faisait et elle espérait qu'il remarque tout de suite que quelque chose n'allait pas dans le comportement d'Erika.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atlance
Chevalier de Genma - Admin
Chevalier de Genma - Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 751
Age : 25
rôle dans le JDR : Admin et chevalier de Genma
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Devant la muraille   Dim 22 Avr 2012 - 22:01

Atlance continuait sans routine tranquillement, le regard vide. Puis, il ressentit qu'Érika s'était raidit. Il se retourna vers elle, aucunement alarmé puisqu'il n'avait pas ressentit la présence qui avait essayé de sonder l'esprit d'Érika. Mais lorsqu'il vit qu'elle était en position d'attaque, des flammes dans les mains, il se retourna et regardit au tour de lui. Malheureusement, il n'y voyait rien puisqu'un brouillard inondait la plaine où c'était déroulé la bataille. Il essayer de sonder les environs, mais ne ressentit personnes, à part la présence d'Érika, la sienne, celle de Mydrielle et de Laurifey et également celle d'une petite fille. Il se réjouit lorsqu'il ressentit la présence de ces deux personnes qu'il n'avait pas encore rencontré, mais ses dons de voyages étaient très peu aiguisé, il se retourna alors vers Érika, un peu indécis en déguainant son épée pour être certains de pouvoir se défendre à la moindre embuscade.

-Que ce passe-t-il? Je ne ressens rien...


Fit-il, en essayant de ne pas paraître idiot. Les talents magiques de sa protectrice était plus grand que les siens, probablement avait-elle eu connaissance de quelque chose qui lui avait échappé...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eärendil

avatar

Féminin
Nombre de messages : 16
Age : 25
rôle dans le JDR : Mage de Magyar
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: Devant la muraille   Lun 23 Avr 2012 - 21:29

Eärendil ne put s'empêcher d'avoir un légé sourire se dessiner sur son visage. Elle s'avait qu'Érika ressentirait qu'il y avait un esprit dans le sien, alors lorsqu'elle sentit l'esprit de la femme bleu se défendre contre le sien, elle vu là une légère provocation, et du même coup, une partie de plaisir. Elle ferma les yeux, et se concentra sévèrement. Elle envoyait des ondes à l'intérieur de l'esprit de la femme, donnant à celle-ci un effroyable mal de tête. Lorsqu'elle réussit finalement à briser la barrière psychique de la guerrière, elle y fit irruption en lui faisant croire que la personne qui tentait tant bien que mal de la sonder était le roi des hommes-serpents en personnes.
Elle adorait ce qu'elle faisait présentement, c'était l'un de ses jeux préférés de rendre ses victimes apeurées et agonisantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erika
Homme-Serpent
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1626
Age : 24
rôle dans le JDR : Hein? Pouvez-vous répéter?
Localisation : Jcomprends toujours pas la question
Loisirs : Ah ok!! Je préfère les poichiches...La salade j\'aime pas trop vous comprenez!
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Devant la muraille   Lun 23 Avr 2012 - 21:52

Erika s'apprêtait à répondre à Atlance lorsque la présence dans son esprit revint, et de façcon beaucoup plus insistante. Un mal de tête commença à pointer, mais Erika le repoussa facilement, étant assez puissante pour se battre contre cette sorte de magie. Mais l'intrusion dans son esprit étant toujours là, s'attaquant à ses barrières avec force. Une légende disait que la femme bleue avait détruit une fois une armée entière juste à elle et ce n'était pas pour rien qu'elle existait. La force magique d'Erika aurait pu lui procurer le statut de mage, mais elle préférait se battre. C'est pourquoi lorsque l'intrus essaya de lui faire croire qu'il était le roi des hommes-insectes, Erika ne le crût pas un instant. Des sueurs froides apparaissaient sur son front et la guerrière était maintenant à genoux sans même sans être rendue compte. Son opposant était très fort et elle se demandait bien qui il était, la dernière fois qu'elle avait connue quelqu'un qui pouvait la défier à ce point, c'était avec Athrox Kasaki. Finalement, Erika réussit à repousser l'intrusion dans sa tête et rebâtit ses murs autour de son esprit. Les maintenir était très ardu et c'est pour cette raison qu'elle ne parla que dans un souffle faible dans l'esprit d'Atlance en faisant bien attention de ne laisser absolument personne entendre cette conversation.

-''Atlance, quelqu'un essaie de forcer mon esprit. Cette personne est proche, prépares-toi.''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atlance
Chevalier de Genma - Admin
Chevalier de Genma - Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 751
Age : 25
rôle dans le JDR : Admin et chevalier de Genma
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Devant la muraille   Mar 24 Avr 2012 - 10:10

Atlance regardait Érika sans comprendre ce qu'il se passait. Il appelait son nom, espérant qu'elle lui répondrait, mais rien n'y fit, c'était comme si son corps était présent, mais que son esprit était ailleur. Lorsqu'il la vit s'éffondrer au sol sur ses genoux, il accourut vers elle et prit sa tête dans ses mains. Il scrutta son regard, espérant y voir arriver celui de la jeune femme, car il était comme vide de tout âme.

-Érika ressaisit toi!


Fit-il en brassant ses épaules mais rien n'y fit, jusqu'au moment où elle le regarda et lui murmura ces quelques mots: ''Atlance, quelqu'un essaie de forcer mon esprit. Cette personne est proche, prépares-toi.'' Après ces dires, l'humeur d'Atlance changea. Il avait perdu la majorité de ses frères, et voilà que ces gens s'en prenaient même aux leurs, mais qu'était-ce ces créatures pour ce prendre aux membres de leurs propres armée! Il se releva d'un bon, prit son arme en main et regarda aux alentours. Il n'y voyait rien. Il voulait attaquer, mais il avait peur que la chose les attaques s'il dévoilait leurs positions, après tout, il n'était que deux... Puis, il eu une idée.


-Je reviens.


Fit-il avant de se transformer en fantôme et de disparaître dans le brouillard, son corps demeurant inertes sur le sol. Il parcourut le champ de bataille jusqu'à ce qu'il vit une jeune femme à l'allure démoniaque assise sur un cheval couvert de sang et de blessure. Il fut assez surpris de voir les yeux de la femme se trouner vers lui, malgré le fait qu'il soit un fantôme...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eärendil

avatar

Féminin
Nombre de messages : 16
Age : 25
rôle dans le JDR : Mage de Magyar
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: Devant la muraille   Mar 24 Avr 2012 - 10:27

Eärendil fut surprise de voir que son petit tour de passe passe n'avait as fonctionner, mais après tout, il s'agissait d'Érika, elle était puissante... Elle continua tout de même de l'attaquer, cherchant à l'affaiblir mentalement. Et puis, elle ressentit l'âme d'un esprit magique sur le territoire. Elle relâcha son emprise sur Érika, cherchant cet être comme s'il était un parasite. Elle sonda la plaine, les yeux tournant de gauche à droite, et puis, elle le vit. Elle se tourna vers lui, un sourire effrayant se dessinant sur ses lèvres. Elle vu alors que c'était l'homme qui était dans l'esprit d'Érika, le chevalier...

Elle se concentra alors sur l'esprit d'Érika et lui montra ce qu'elle voyait. Érika put alors voir, dans son esprit, l'esprit fantômatique d'Atlance qui regardait devant lui. Puis, l'image mentale de la femme bleue s'effaça.

Eärendil leva la main vers le chevalier et une ombre s'empara de son esprit avant même qu'il puisse réagir. Le chevalier, malgré sa piètre force mentale sur le plan émotionnel, avait tout de même une grande force magique car il se débattait comme un lion pour que son âme retourne vers son corps. Le corps du chevalier s'agitait et ses yeux se révulsaient constamment. Des flammes sortaient de ses mains, puis disparaissaient quelques secondes plus tard, sans laisser de traces. Puis, plus rien. La magicienne avait attiré l'esprit du guerrier à l'intérieur d'une sphère noire, l'empêchant de s'évader. Quoi que de plus traumatisant de voir que l'homme qu'on aime n'est pas mort, que son esprit est toujours vivant mais prisonnier dans une sphère magique. Eärendil se retenait pour ne pas rire, cela l'amusait au plus haut point. Le chevalier était fort, mais il ne faisait pas le poids contre elle. La magicienne se transforma alors n une traîné d'ombre et alla se cacher plus loin, au sommet d'une tour du château, toujours à l'abri des regards. Elle savai qu'en ayant montré la vision à Érika, elle saurait où elle se cachait et elle voulait encore s'amuser avec sa victime, comme un chat chassant une souris. Elle voyait Érika d'où elle était, car le brouillard qui était sur la plaine était en réalité une diversion de son invention, alors elle pouvait voir au travers comme elle le souhaitait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erika
Homme-Serpent
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1626
Age : 24
rôle dans le JDR : Hein? Pouvez-vous répéter?
Localisation : Jcomprends toujours pas la question
Loisirs : Ah ok!! Je préfère les poichiches...La salade j\'aime pas trop vous comprenez!
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Devant la muraille   Mar 24 Avr 2012 - 10:48

Erika entendit à peine Atlance lorsqu'il lu dit q'il revenait, car elle se battait encore avec l'intrus qui tentait d'entrer dans sa tête. Mais soudain, la lutte disparut soudainement, laissant un paisible vide dans l'esprit de la guerrière. Celle-ci regarda derrière elle et vit le corps inerte d'Atlance étendu sur le sol. Elle doutait que cela fonctionne, étant donné la force magique de leur opposant, mais c'était mieux que rien. Elle venait à peine d'avoir ces pensées que l'image d'Atlance fantomatique s'imposa à son esprit. Erika sursauta et se mit en position de défense, se préparant pour une nouvelle lutte, mais l'image disparu avant même que la guerrière n'est eu le temps de combattre.
Erika regarda alors autour d'elle, mais ne vit pas son opposant. Elle prit alors le risque de fermer les yeux pour capter son énergie et la trouva tout de suite. Ainsi, son ennemi voulait qu'elle le retrouve. Tant pis, il verra à qui il a affaire. Erika se dirigea donc vers la tour et tomva nez à nez avec la mage de Magyar.

-Salut., fit simplement Erika, ça fait un bail. Je croyais que t'avais abandonné l'idée d'être meilleure qu'Athrox.

Un petit sourire carnassier pointa sur le visage de la guerrière, dévoilant ses canines.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eärendil

avatar

Féminin
Nombre de messages : 16
Age : 25
rôle dans le JDR : Mage de Magyar
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: Devant la muraille   Mar 24 Avr 2012 - 10:56

Eärendil fut surprise de voir Érika apparaître devant elle, elle avait pourtant prise les précaution pour rester camouflée.

-dommage de voir à quel point ton protégé ne t'intéresse plus autant...


Fit-elle tristement en faisant voler entre ses mains la petite boule noire et en la faisant disparaître quelques instants plus tard. Son regard devint alors jaune brillant et la magicienne se transformat en une épaisse fumée qui devaint de plus en plus noir et qui grossissait à vue d'oeil. La fumée prit ensuite la forme d'un énorme serpent et se jeta sur sa victime pour n'en faire qu'une bouchée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erika
Homme-Serpent
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1626
Age : 24
rôle dans le JDR : Hein? Pouvez-vous répéter?
Localisation : Jcomprends toujours pas la question
Loisirs : Ah ok!! Je préfère les poichiches...La salade j\'aime pas trop vous comprenez!
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Devant la muraille   Mar 24 Avr 2012 - 11:21

Certes, le fait que l'esprit d'Atlance soit emprisonné affectait Erika, mais elle ne voulait pas le laisser parraître à Earendil, elle en savait déjà beaucoup trop. Lorsque celle-ci se transforma en serpent, Erika tenta une attaque de boule incandescente, mais sans succès, celles-ci traversait la fumée noire sans aucun dommage. La guerrière roula alors sur le côté pour éviter la tête du serpent et tenta une champs de force pour restreindre le serpent à un environnement toujours plus petit. Cela faisait bien longtemps qu'Erika n'avait pas utilisée autant de magie et la sensation de tout ce pouvoir en elle la grisait.

-Maintenant, si tu le veux bien, pourrais-tu retrouver ta forme originelle et m'expliquer pourquoi tu fais tout cela?, fit Erika, d'une voix moqueuse, en faisant bien attention de ne pas laisser faiblir son champs de force.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Devant la muraille   

Revenir en haut Aller en bas
 
Devant la muraille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» René Civil devant le tribunal criminel
» La grande Muraille de Harad
» Devant la Cathédrale
» j''me suis fait tout p''tit devant une poupée qui disait non
» L'un des fils de Sarkozy devant un tribunal.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le JDR :: Genma :: Dans l'enceinte du château... :: La muraille-
Sauter vers: